Accueil - R2M Ecoutez R2M en ligne !!

Le point sur la situation (21 septembre 2020)

En France métropolitaine, la circulation virale continue sa progression entraînant une nette dégradation de la situation. L’ensemble des indicateurs de suivi de l’épidémie de COVID-19 est en nette augmentation : au niveau de la médecine de ville (+74% entre S36 et S37) et au niveau hospitalier, les passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 (+50% entre S36 et S37), les nouvelles hospitalisations (+45%) ainsi que des admissions en réanimation (+48%). Les nombres de nouveaux cas confirmés ainsi que les taux de po

sitivité sont en hausse. Cependant, du fait des saturations des capacités diagnostiques des laboratoires dans plusieurs régions, ces augmentations sont certainement sous-estimées.

Le nombre de décès liés au COVID-19 est en augmentation dans les établissements de santé (+36% entre S36 et S37) ainsi que dans les établissements d’accueil pour personnes âgées. Les hausses des admissions en hospitalisation conventionnelle, en réanimation, ainsi que des décès étaient attendues du fait de la transmission communautaire non maîtrisée et de l’augmentation exponentielle des cas confirmés de COVID-19 rapportée depuis mi-août 2020. Les formes graves conduisant à des hospitalisations, des admissions en réanimation et des décès surviennent avec un décalage de 2 à 3 semaines après le signalement des cas.
Si le virus continue de circuler largement chez les adultes jeunes, l’augmentation des cas chez les 75 ans et plus, l’augmentation des signalements et des clusters survenus en Ehpad ainsi que les premières augmentations des nombres de décès pour COVID-19 sont des signaux d’alerte majeurs. 

Au niveau national, les nouvelles hospitalisations, les admissions en réanimation pour COVID-19 restent actuellement modérés en comparaison de la période mars-avril mais l’intensification de la diffusion du virus chez les personnes les plus âgées, fait craindre la poursuite des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir